Le Roleplay pour les bagarreurs Bad Neighbor

Rien qu’à l’évocation des initiales RP, j’en vois certains dans le fond qui ont le poil qui s’hérisse. Alors pour que tout le monde se détende, je m’en vais de ce pas rédiger un petit tuto et en même temps latter la tronche des blaireaux qui sont responsable de la mauvaise réputation du roleplay et du dégoût qu’il suscite auprès des joueurs de MMO. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le rp ou si vous ne comprenez rien à ce qui est permis ou non de faire ou si lire « le pvp c’est pas rp » vous gonfle, vous pouvez continuer la lecture. Si vous n’aimez pas le pvp, vous pouvez vous arrêter là.



Le RP c’est pour les gonzesses !

Alors déjà, à quoi ça sert ? C’est la question à laquelle il faut répondre en premier. Le roleplay sert à apporter l’immersion nécessaire qui fera que vous jouerez entièrement à un jeu. Disons qu’à la base, le jeu de rôle ça se passe autour d’une table avec un mec qui raconte une histoire dans laquelle vous faites évoluer votre personnage. Tous les mécanismes se font au jet de dès : loot, baston, xp, persuasion, picole, tout ! Dans un jeu vidéo, tous ces mécanismes sont gérés par l’ordinateur et au fil des années, le joueur s’est petit à petit contenté de ces mécanismes au détriment de l’immersion dans l’histoire que donnait le roleplay. On ne joue plus vraiment à un jeu de rôle mais on se limite à utiliser les mécanismes automatisés, les doigts ont réduit l’esprit en esclavage pour au final l’emmurer vivant.





Ok mais on peut s’en passer non ? Pour simplifier :
-Pour toi, joueur normal : le rp c’est un peu comme les épices. Tu peux mettre du poulet dans une cocotte avec des carottes et des poids-chiches, ça sera pas dégueulasse, mais si tu rajoutes de la coriandre, du cumin et du miel, je vais pas faire un dessin mais moi j’ai la gaule.
-Pour toi, joueur violent : le rp c’est comme une bonne cuite. Tu peux te prendre un litre de Rhum premier prix chez Dia et te l’enfiler, tu arriveras à ton objectif mais le voyage sera difficile. Ou tu peux te prendre du Damoiseau, des citrons verts et du sucre. Déjà tu auras le temps de voir venir et tu pourras surtout monter ta réputation en soirée auprès de ta faction et pourquoi pas lever une donzelle qui sera fascinée par tes dons de cocktailologue.

Transposons ça dans le pvp : tu peux buter des mecs en boucle par ce qu’ils sont signalés en rouge par le système du jeu ou alors tu peux attaquer un mec que tu sais être un véritable ennemi suite à une discussion qui a mal tourné ou à une déclaration de guerre par ton clan par exemple. Dans le dernier cas, le combat que tu mèneras engagera ton honneur, ta réputation ainsi que celle de ton clan. L’enjeu est grand et la gloire de la victoire n’est rien face aux conséquences de la défaite. Le pvp à causes et à conséquences, c’est quand même autre chose !

Alors pourquoi les forums de chaque mmo on lit tout le temps « le pvp c’est pas rp » ou des trucs du genre ? Tout simplement par ce que ces gens qui alimentent le faux débat « le pvp et le rp peuvent-ils cohabiter ? » sont des trous du cul. Je suis direct mais c’est fatalement la vérité. Déjà, ceux qui pensent que le rp et le pvp ne vont pas ensemble sont soit des joueurs pve dont la seule pensée de donner un coup blanc ou de lancer un sort lvl 1 sur autre chose qu’un mob les effraie et les dégoûte, soit les extrémistes du rp qui s’annoncent comme des experts du jeu de rôle et qui sont les premiers à en enfreindre les règles de bases. De plus, ces derniers ne peuvent pas pvp, je n’ai pas dit « ne veulent pas » mais « ne peuvent pas ». Tout simplement par ce que ce sont des experts, oui mais de « rp superman ». Ces mecs là incarnent des héros, des durs à cuire qui ont tué des dragons et des milliers d’hommes et vu que leur niveau pvp est proche du zéro absolu, ils ne peuvent affronter un autre joueur à la loyale grâce aux mécanismes du jeu (c’est pas rp le jeu) et ainsi prendre une tôlée et perdre leur crédibilité.

Le RP superman, c'est ça :





Ne vous préoccupez pas donc de cette histoire de pvp, de rp, de pve, c’est pour les branleurs.


J’ai plus peur du noir et j’ai faim

Et sinon ça se passe comment ? En général, il faut faire simple. Personne ne vous demandera d’établir un profil psychologique complet de votre avatar et personne n’ira vérifier si vous faites des erreurs par rapport à votre background de personnage (histoire, passé, vie du perso). Ceux qui s’adonneront à ce genre de pratique sont les même que ceux qui se sont autoproclamés experts du rp et ce sont tout simplement des cons, j’en ai parlé plus haut.
Pour faire du rp simplement, sans difficultés et sans investissement particulier, il faut se limiter à 2 choses : le background et le /dire.





Le background (ou BG) du personnage peut paraître repoussant car on dit que c’est pas si simple d’inventer une vie à son personnage, de lui créer un caractère, un passé, etc… Ouais c’est pas simple si on veut faire compliqué mais en général le BG sert de fiche technique, les renseignements que vous y listez ou racontez vous serviront à mieux faire parler cet avatar. Vous pouvez commencer par imaginer son apparence, son caractère, sa façon de s’exprimer, tout s’enchaînera très vite naturellement. Vous pouvez ensuite lui inventer un passé en vous limitant aux grandes lignes, l’enfance et la vie avant l’époque qui nous intéresse peut être zappée.
Exemple : un soldat, généralement sa vie on s’en branle, on s’intéresse à lui à partir de son service militaire sauf si le mec est taré et sadique, il a sûrement eu une enfance difficile avec une connasse de mère qui le rabaissait constamment.

Le /dire comme sus-nommé correspond au canal de discussion à hauteur du personnage dans un jeu. Le genre de canal qu’on utilise quand on croise un autre joueur dans la garrigue ou dans une taverne. Ce n’est pas vous qui vous exprimez mais votre personnage, faites simple.

Les autres canaux in game oubliez les, déjà c’est pas pratique mais c’est surtout pas très cohérent. Les forums, vous pouvez si ça vous tente mais il ne faut pas oublier les balises hrp et /hrp à chaque fois que c’est vous qui parlez et non votre personnage.


Gnééé Messire, ôtez-vous donc de mon chemin que mon destrier et moi-même ne vous causions aucun mal

Pour faire parler votre personnage, je le répète, faites simple. Éloignez aussi les phrases à la con, toutes propres et kitch qui font la mauvaise réputation de roleplay.
Votre personnage peut être grossier, parler en argot, être complètement con, raciste, etc… il peut aussi être instruit, intelligent, sage, poli, etc… chacun parlera donc comme il le souhaite. Il faut juste employer le bon vocabulaire pour l’époque et pas se planter sur certains éléments, objets, coutumes qui seraient anachroniques ou qui n’existeraient pas dans l’univers du jeu. Pour des jeux au background incohérent comme World of Warcraft par exemple, vous pouvez avoir une tronçonneuse ou un hélicoptère y a pas de problème, mais dans Age of Conan vous vous contenterez d’une hache.





Cependant, le /dire ne sert pas uniquement à faire parler votre personnage mais aussi à le faire agir. Pour cela, il est d’usage de se servir du caractère « * » avant et après votre action. Cela peut autant servir à signaler un regard méfiant, un sourire que pour s’insérer dans une conversation entre d’autres personnages sans intervenir directement.
-Exemple 1 :
|Dire|Tabatacash|: Je n’ai plus de bois !
|Dire|Vous|: s’avance vers Tabatacash, le sourire vicieux Tiens, prend mon gourdin.
-Exemple 2 :
|Dire|Tulavu|: C’est toi qui m’a piqué le filon de cuivre en attirant les bêtes sur moi ! Espèce de petite merde !
|Dire|Kimonku|: Euh, non. Calme toi va.
|Dire|Vous|: tend l’oreille et semble amusé par la situation

Attention ! Ne jamais exécuter une action sur un autre joueur sans lui demander son avis.
Exemple : Melissandre renverse le bol de soupe bouillante sur le crâne de Prostero


Au delà du rp, jouer à fond

La résultante de tout cet investissement pour une meilleure immersion et un plaisir de jeu au delà du clavier et de la souris, c’est l’appropriation du jeu par les joueurs et surtout les guildes. Quand les guildes (pvp) qui font vivre leur serveur s’approprient le jeu et cherchent gloire et renommée auprès des autres, les magouillent ne tardent pas. Une lutte politique s’engage à coups de pvp et de diplomatie tortueuse. Les clans s’allient, s’affrontent, se trahissent et pas souvent dans les règles du rp. Alors bien sûr ce n’est pas du rp mais plutôt des échanges entre joueurs qui se font sur les forums ou en mp et les échanges n’ont pas besoin des balises hrp vu qu’ils on pour seul but d’établir le stratégies de guerre pour les heures de pvp à venir. Cela dit, en analysant et en étant ouverts on se rendra compte que c’est une sorte de jeu de rôle maquillé, maquillé à la truelle et qui sent la haine et la frustration mais qui au final aura la même intensité d’immersion que le rp tout en l’enrichissant.
Exemple : Thracius, le chef guerrier du clan Bad Neighbor va pas se laisser emmerder par ces cons de chez Silent Agony et leur déclare la guerre après s’être bien cherché la merde sur leurs forums respectifs. Une fois in game, les membres de ces deux clans vont se foutre sur la tronche sans s’attarder à discuter, une bonne kos (tuer à vue) à l’ancienne. Mais au détour d’une taverne, les personnages pourront se déclarer leur amour et se chauffer en attendant la prochaine bagarre et pourquoi pas la provoquer.





Ce qui aurait pu se limiter à du pvp tout simple prendra une dimension épique et les rancœurs et échanges verbaux intensifieront les combats et le risque de perdre complètement son honneur par la défaite. Ce ne sera pas que visuellement que votre personnage tombera mais tout ce qu’il représente avec, dont vous. Car on met tous un peu de nous dans notre personnage du moment qu’on le crée et qu’on le fait parler. Je donnais l’exemple de la défaite mais imaginez vous décapitant le chef du clan rival au milieu de ses potes en pleine bataille de masse de pvp sauvage, la classe !


Cet article a été écrit par : Fistounet

0 commentaires

Laisser un commentaire via le forum