Expeditions : Viking

Pour ceux ayant une connexion approximative tout comme la mienne, il faut bien se réfugier sur les jeux solo… En voilà un bon !
Après tout, que nous reste-t-il à nous ? Je parle de ceux qui connaissent le doute, l’angoisse, l’incertitude, ceux qui savent qu’à tout moment un imprévu peut arriver, une baisse soudaine de débit, inexpliquée… À ceux qui ont dépassé les 1500 de ping sur Teamspeak sans télécharger en fond ou qui naviguent en 50 à 600 de ping toutes les 30 secondes : ils nous restent les jeux solos pardi ! Un bon RPG, un bon STR, rien de tel pour nous faire oublier cette connexion infernale.

Vous me connaissez, avec mes origines espagnoles bien marquées on ne peut que déceler en moi cet âme de guerrier nordique bravant le grand froid et les tempêtes à la recherche d’une gloire éternelle… C’est donc tout naturellement qu’après avoir prospérer sur le module Viking Conquest de Mount & Blade Warband et avoir affronter les Dredge sur The Banner Saga que je me suis tourné vers Expeditions : Viking à sa sortie, le 27 avril. Ne perdons donc pas plus de temps, mettons nous en condition et entrons à présent dans le vif du sujet !

Randonnée au Jutland

Nous commençons cette aventure en tant que jeune et nouveau thane du petit village de Skjern, à l’ouest du Danemark, il s’agit en tout premier lieu de créer son personnage en commençant à orienter sa personnalité. L’un des premiers points positifs du jeu : la diversité d’approche, on peut être ce grand nordiste agressif et orgueilleux ne vivant que pour les raids mais également être ce marchand pacifiste qui ne rêve que de prospérer et créer des alliances. On peut engager les combats frontalement et de manière honorable tout comme on peut se montrer parfois fourbe ou rusé, trancher des gorges dans l’ombre ou empoisonner ces ennemis. Ces choix se répercuteront parfois sur l’arc narratif du jeu mais influenceront le plus souvent le moral de nos huscarls (selon leurs traits de personnalité) et les relations avec les différentes factions.
debut
Pour la création de personnage, je vous déconseille de choisir « bêtement » un archétype, fouillez dans les compétences actives et passives, tant pis si vous faites des erreurs, ayez en tête que vous ne serez pas seul dans cette aventure donc plus vite vous apprendrez toutes les mécaniques liées aux améliorations de personnage, mieux ce sera !

Comme tout bon nordiste qui se respecte, notre seul obsession est d’aller voir ce qu’il se passe de l’autre côté de la mer, il nous faudra donc réunir une hird (une waaagh de bouchers sans pitié) en prenant soin de couper quelques têtes pendant son séjour en forêt. Oui car le monde est impitoyable en ce temps : « tu oses camper en dehors des sentiers pour éviter les bandits ? Allez, suis-moi tu seras mon nouvel esclave est tu bosseras pour la prochaine amélioration de bâtiment ». Que c’est bon d’être un odieux connard… Voici ma petite troupe (on peut avoir jusqu’à 6 personnages actifs, ce qui est vraiment plaisant, surtout quand on passe autant de temps sur Mass Effect Andromeda avec deux immenses tocards à ses côtés, mais je m’égare…) :
debut

On se balade donc à travers la carte de campagne, prenant soin de faire des haltes dans des camps afin de se reposer, de se nourrir mais également de pouvoir faire quelques activités utiles : chasse, reconnaissance, réparation, soigner les blessés, fabrication d’équipements et « bricolage »… Le camp est une composante essentielle des voyages et offre une gestion plutôt sympathique.
Le seul reproche que je pourrais faire de ce côté-là c’est que la progression des crafts se fait bien trop rapidement. Autant dire que je n’ai jamais rien fait fabriquer par aucuns forgerons, pourquoi payer quand un compagnon peut le faire gratuitement ? Et ce dernier devient très rapidement le meilleur artisan de son temps, ce qui fait que nous n’avons plus qu’à amasser les ressources nécessaire pour se crafter une épée large en acier de Damas ou une armure lamellaire qui ferait passer notre roi pour un paysan de seconde zone.

nullnullnullnull

Bon le camping et la chasse aux loups ça va un temps mais à présent il est l’heure de passer à l’étape supérieure (gnah et accessoirement : je joue en difficile mais vous pouvez mettre le jeu dans la difficulté la plus élevée)

J’ai été mercenaire plutôt que missionnaire

debut

Oui je cite du MC Solaar en pleine immersion viking… Je n’y peux rien si ça colle parfaitement à la situation ! Bon, puisque qu’on va parler de guerre, remettons nous en condition.
Les amateurs de tour par tour ne seront vraiment pas dépaysés, c’est du classique mais du classique efficace.
J’ai dit que c’était un bon jeu, pas un jeu inoubliable, on se retrouve plus ou moins avec les mêmes mécaniques de gameplay que des jeux comme HardWest, XCOM ou Battle Brothers. Du tour par tour sur grille hexagonale avec 6 personnages ayant des compétences spécifiques. Si le début se veut assez simpliste dans la manière de gérer les combats, bien que ces derniers soient assez plaisants à voir car je trouve les animations plutôt réussies, on se rend toutefois vite compte que l’on peut être bien plus stratège. De nombreux consommables sont craftables pour changer le cours des combats, les départs de feu sont possibles, les divers pièges pour entraver et blesser l’ennemi mais également un bon nombre de sorts ou de compétences liées chaque arme.

nullnull

Quand bien même il n’y a pas de destruction de gestion du moral ou de la fatigue directement en combat, on peut tout de même les apprécier et notamment se délecter de chaque membres tranchés car les démembrements sont une activité viking très largement répandue, notre groupe ne s’en privent pas !

debut

Conclusion

Les avis sur Steam peuvent en effrayer plus d’un, on parle de bugs en série empêchant la progression du jeu, ce que je nuancerai par deux points :
– les devs sont toujours vivants puisqu’ils ont sorti une MAJ le 02 mai donc assez rapidement
– en une quinzaine d’heures de jeu, je n’ai eu comme bugs que deux crashs lors des chargements de la map après être sorti d’une maison. J’ai relancé le jeu et rechargé ma sauvegarde, je suis à nouveau sorti et à chaque fois cela à marché sans soucis donc résolu en 30 secondes… Pas de quoi hurler à la mort (et je n’ai même pas la MAJ car… bon je n’ai pas la MAJ). Quant aux commentaires qui se plaignent d’une limite de temps lors de la campagne (en lien avec l’histoire) ou encore qu’il faille tourner la caméra à certains moments pour rendre visibles des éléments… Je laisserai à nos grandes gueules les plus compétentes le soin de qualifier ces gens-là.

Non le jeu est une très bonne trouvaille selon moi, je l’ai découvert par hasard et je n’en suis pas déçu, il brille surtout pour son immersion, l’ambiance générale, la bande son, l’histoire qui je trouve est assez prenante. Le choix d’être agressif ou pacifique, un guerrier ou un marchand et les choix moraux qui en découlent. Je pense notamment au premier contact pour ce dernier point… Disons qu’ils ont failli me faire douter mais qu’au final on a pu se comprendre… (oui à de rares occasions on tombe sur une ligne de texte bugguée mais ça ne m’est arrivé que 2 fois et seulement dans les menus donc ce n’est pas très grave)

Enfin bon, quoiqu’il en soit, je ne peux que le conseiller, c’est une bonne pioche selon moi même s’il est excessivement cher par les voies légales mais de ce point de vue-là… Oui bon je n’ai pas la MAJ, je l’ai déjà dit. Testez-le, ça ne coûte rien !

Pour la petite gâterie de la fin : voilà pour vous !

Cet article a été écrit par : Galaadh

  1. 4 commentaires

    • Joli, et bien tu m’as motivé à me le procurer.
      Jorunn j’la baise.

    • kaji dit :

      Ca a l’air cool, mais je n’ai déjà plus de vie. :D

    • jme disais bien qu il avait l air pas mal, good job Galaadh

    • Effectivement, ça sent bon. Encore une raison de ne pas jouer à Mass Infecte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

:D :) ;) :( :o :shock: :? Plus de smileys »

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Youtube