banner

Da, enseigne majeure de la grande distribution en Europe de l’Est, est née en 1953 de la fusion de la très renommée conserverie « des salaisons mycicoles & des fumages à la paille mouillée » appartenant à Andreï Polikarpov, de la firme tchèque « Facadofor » , fabricant de cabines de douches en formica , de la société moldave des « postes gazogènes et transformateurs électriques à galène » et du groupe militaro-agroalimentaire kazakh « Cosmoniet ».

Andreï

Andreï Polikarpov en 1933, après sa libération du goulag 125 près de Doniesk

 

 La naissance d’une grande enseigne

La première enseigne voit le jour en 1974 à Volvograd, au 21,avenue de l’union des peuples grâce à l’expulsion de 24 familles tchétchènes et la réquisition de l’immeuble. C’est une révolution, car les consommateurs ont accès pour la première fois de leur vie à des articles inconnus comme du « vrai beurre fait sans graisse minérale » , du pain sans sciure de bois ou encore des bougies pour photophore qui n’explosent pas « quand elles ont tout fondu ». Andreï Polikarpov et ses associés ne se sont pas trompés. Ils savent proposer les bons produits au bon moment. Malgré des heures d’ouverture particulières ( ouvert tous les jours sauf les lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche ), ce premier magasin posera la socle d’un succès aujourd’hui international

Notre aimable clientèle faisant la queue depuis 284 jours sans faillir depuis l’annonce d’ouverture

La consécration internationale

1980 est le signe d’une reconnaissance de la marque dans le bloc de l’Est avec l’adoption de Da comme fournisseur officiel des cidres, poirés et apéritifs issus de la fermentation à destination de l’équipe féminine du lancé de marteau de Russie aux jeux olympiques de Moscou. C’est la consécration et Da est autorisée à pratiquer des exportations avec la vente des stocks de cartouches à poudre noire de l’armée tsariste de 1880 et de carburant gélifié pour fusée à destination des pays d’Amérique latine. En 1986, Da lance sa propre gamme de produits alimentaires ( yogourt aux phosphates et à la crème de raifort, pâte à tartiner à l’éthanol garanti liquide jusqu’à -20°, pain à cuire sans cuisson ), produits d’hygiène ( désinfectant ménager à la vodka agricole saturée à 3% utilisable également pour soulager les brûlures au 3ème degré , papier- toilette en confettis, éponge triple-face avec un côté pour gratter, un côté pour essuyer et un côté pour « grassuyer  » ( gratter et essuyer) ) que les consommateurs appelleront affectueusement les « grassuillettes ». Da devient également précurseur dans la vente de fourrage bio non inflammable ( avec l’adjonction de mazout bio « naturellement trouble ») à destinations des grands élevages de rennes et de visons.

 

miterrand

Le président François Mitterand en voyage officiel en Russie en 1987, admiratif devant un rayon de « grassuillettes »

 

De la mutation à la résurgence

Les nouveaux objectifs du plan kolkhozien de 1989 sont synonymes d’ une longue et difficile mutation qui voit Da se concentrer sur le secteur porteur du hard-discount électronique avec de nouveaux partenaires .
« La banque Nord-Coréenne pour le progrès » entre dans le capital et impulse ce nouvel élan. De nouveaux partenaires financiers comme Nicolaiev Dourmischki, armateur flibustier greco-chypriote et exportateur de bovins vers l’Ouzbékistan, et « le fond d’investissement des artisans obusiers de Koursk » s’associent à l’aventure au grand dam des Nord Coréens qui se voulaient investisseurs exclusifs. Malgré la protestation officielle Nord-Coréenne, la répartition du nouveau capital social est actée en assemblée générale extraordinaire.

Répartition du capital social en 1994 :

• Famille Polikarpov : 51%
• Nicolaiev Dourmischki : 19%
• fonds d’investissements des artisans obusiers : 11%
• Banque Nord Coréenne pour le progrès : 8%
• un « gars sympa » qui est passé une fois dans les bureaux mais que personne ne connait : 1%

Il est à noter le décès soudain du très regretté Nicolaiev Dourmischki lors de son premier voyage touristique en 1995 à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, lorsque celui -ci se suicida durant son séjour. On retrouva le malheureux pendu dans une gazinière , menotté dans le dos, ses 2 pieds bloqués dans un bloc de béton au fond l’eau de la piscine de son hôtel.

 

piscine

Les médecins légistes restent perplexes et à la fois admiratifs. Ceux-ci ont dénombré pas moins de 5 postures que Nicolaiev Dourmischki a observé avant son décès : « Il a réussi à cimenter, carreler, peindre malgré son chagrin. Ce ne serait que très peu de temps après qu’il aurait descendu la gazinière au fond de l’eau puis rempli totalement la piscine avec un simple arrosoir alors que ses deux pieds étaient déjà pris dans un bloc de ciment frais avec 50cm de battement de corde entre la grille fixe du four et l’échelle de la piscine… » La police locale n’exclut cependant pas la piste de l’accident domestique. Quant à la présence de menottes dans son dos, la police s’explique : « le commissaire nous a intimé l’ordre de menotter le défunt afin que celui-ci ne tente de s’échapper et de se soustraire aux questions lors de notre enquête » [..] « Le menottage a été au final assez dissuasif puisqu’il n’a pas pu quitter le funérarium ».  Le service de communication de Da déclare encore choqué :  » nous avons perdu un grand homme, un génie des affaires et un enfoiré d’exilé fiscal dont nous n’avons plus malheureusement le numéro du compte en banque « .

 La famille Da fut également durement endeuillée avec la disparition des responsables du « fond d’investissement des artisans obusiers de Koursk » lors d’un tragique incendie de leur hôtel en 1995 à Pyongyang. Le maître d’hôtel avait déclaré « qu’il avait bloqué les portes, les fenêtres et toutes les issus de secours après avoir calfeutré les ouvertures en raison de la grande période de froid estivale ( +25° ) afin de ne pas incommoder les clients [..] il poursuit : « J’ai bien tenté d’appeler les pompiers mais quand vous devez composer le 06.255.521.258.981.584.584.201.842.412 pour les avoir au bout du fil … c’est tellement long et difficile que vous baissez les bras et vous laissez tomber ». Et pour comble de malchance, la ligne téléphonique de la caserne des pompiers de Pyongyang avait connue une soudaine coupure cette nuit là. La police locale n’exclut pas cependant la thèse du suicide collectif.

 

pompier

Li-Wan-Chu, directeur du service incendie de Pyongyang déclare :  » il y avait des flammes hautes comme ça ! « 

 

le grand leader Nord Coréen Kim-Il-Sun ne tarda pas à protester contre ce qu’il avait qualifié « d’attentat et de complot américain sabotant l’oeuvre bienfaitrice de gens patriotes avides de socialisme et de liberté[..] qu’il mettrait tout en oeuvre pour rendre gorges aux ennemis de l’intérieur et aux impérialistes ». « La Banque Nord Coréenne pour le progrès » se propose alors de racheter les parts ce que le conseil d’administration validera l’année suivante.

Répartition du capital social en 1996 :

• Famille Polikarpov : 51%
• Banque Nord Coréenne pour le progrès : 48%
• un « gars sympa » qui est passé une fois dans les bureaux mais que personne ne connait : 1%

 

Une stratégie marketing gagnante

Les années 2000 coïncident avec la démocratisation du web et Da passe à l’ère électronique avec son premier portail de vente discount http://www.Dagrossediscountelectronikdemagasins.kr (uniquement disponible en Corée de Nord de 2001 à 2008). La firme peut non seulement s’appuyer solidement sur son réseau de magasins en Europe de l’Est mais aussi les dernières recherches sur les puces électroniques pour étiqueteuses à boite aux lettres et sur tout un panel de technologie nord-coréenne comme la fission des atomes ou mieux encore « le grand livre de la logistique efficace des stocks à l’air libre, du comportementalisme consumériste à la fluidité des linéaires »

 

parade

4 minutes et 15 secondes . C’est le résultat du dernier test logistique grandeur nature simulant le déplacement de consommateurs dans un magasin Da entre le rayon « pain » vers le rayon « vin »

 

Le partenariat avec la guilde Bad-Neighbor

Da s’internationalise définitivement en 2014 avec le sponsoring de la team PvP Bad-Neighbor. La signature du contrat synallagmatique stipule un hébergement du portail de vente Da sur le site des Bad-Neighbor en échange de huit femmes vierges de grande taille, d’un jeu de société éducatif  « les aventures fantastiques de l’église de la scientologie », d’un tube à essai contenant les dernières cellules souches clonées du perroquet d’agrément du sieur Cigismont de Malavoie, prince des Asturies et co-prince d’Andorre( 1520-1586) et d’une couverture santé-maladie comprenant la prise en charge à 100% des frais d’hospitalisation des fractures du pénis et des accidents de surexposition mutagène des examens radiologiques.

 

russes

 La signature du contrat de sponsoring chez les Bad-Neighbor. La joie se lit sur tous les visages

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Youtube